Pierre Richir
chez soi ailleurs, Pierre Richir